mardi 27 janvier 2015

Et la fin tombait à en étouffer le froid, la maladie et la faim sous un rideau de silence...




Il y a 70 ans jour pour jour, le camp d'Auschwitz était libéré par l'armée rouge.
J'ai écrit ce court poème en 5 minutes, bien plus de temps qu'il n'en fallait aux SS pour leur sélection...








Où ?

Où est le malheur ?
Il est dans la peur.
Où est la peur ?
Elle est dans la douleur.
Où est la douleur ?
Elle est dans les pleurs.
Où sont les pleurs ?
Enfouis sous les cris.
Où sont les cris ?
Coulant dans le sang.
Où est le sang ?
Il irrigue les champs.
Où est la vie ?
Alentour ensevelie.
Où sont nos familles ?
Partout réparties.
Où est le passé ?
Là, sous nos pieds.




 





 Pour parler avec les enfants de la Shoah, allez sur le site développé par le Mémorial de la Shoah: http://www.grenierdesarah.org/index.php/fr/

7 commentaires:

  1. Elles sont très belles tes cinq minutes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Anne. Ce qui est terrible, c'est qu'elles sont venues naturellement. Il fallait que ça sorte, comme disent les anciens.

      Supprimer
  2. Comme je te comprends. C'est un sujet qui suscite chez moi les mêmes réactions épidermiques...

    RépondreSupprimer