lundi 27 février 2017

Tous des monstres à gagner!

Je rattrape petit à petit mon retard en vous proposant de gagner un exemplaire de Tous des monstres -  pouf, pouf, la pente est raide, mais j'en vois la fin!
De quoi, de qui, de qu'est-ce? De mon petit roman chez Bulles de savon. Il est bourré de suspense, l'idéal pour des lecteurs qui ne se sentent pas encore prêts à se lancer dans une grande saga, mais qui commencent déjà à bien se débrouiller en lecture.
Ça parle de disparition inquiétante, de fête foraine et d'amitié. A la base, il y a un message en forme de menace, une famille entière qu'on veut transformer en monstres! Alors, tenté(e)?
Pour participer, laissez-moi un message ci-dessous - si possible, évitez de vouloir me transformer; auteur jeunesse, c'est déjà bien assez ! ^^ Dites-moi plutôt ce qui vous faisait flipper lors de vos premières lectures - ou ce qui fait frissonner vos enfants à la lecture d'un roman (une ambiance, un vocabulaire particulier, un lieu, etc.).
J'avoue un faible pour les châteaux et les cimetières. Quand ils sont "hantés", je suis sur un petit nuage!
Vous avez jusqu'au Vendredi 3 Mars midi pour rendre votre copie. Go!

28 commentaires:

  1. Je joue pour le plaisir, je l'ai déjà, dédicacé et tout... ! Moi ce qui me faisais bien flipper, toute petite, c'était les parents qui abandonnaient leurs enfants... à la sauce Hansel et Gretel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhhh, quel conte horrible! Je paniquais davantage au moment où la vieille femme voulait les enfourner...

      Supprimer
  2. Le noir de la nuit quand j'étais enfant... Brrr...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les veilleuses étaient moins répandues que maintenant.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Mais tu peux participer pour l'offrir à quelqu'un d'autre!

      Supprimer
  4. Bonjour, merci pour ce concours. Je participe pour les usagers de la bibliothèque que gère notre association pages et partage.
    Ce qui me faisait peur ??? Le noir !!! Je faisais un chemin de lumière pour aller jusque dans ma chambre. J'explique : j'allais allumer l'entrée, j'éteignais le salon, j'allumais le couloir, j'éteignais l'entrée, j'allumais ma chambre, j'éteignais le couloir. Arrivant dans la chambre, je me jetais sous les couvertures, après avoir éteint et repéré le trajet le plus court. Mais attention surtout ne pas laisser un orteil en dehors du lit ..... Un zombie ou un troll pouvait me repérer sans ma couverture magique ✨��
    Maintenant ça va mieux .... La lumière du téléphone portable permet de me diriger ��
    Bonne chance à tous et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette participation. Effectivement, quelle aventure! Ça fait deux déjà 2 points pour la peur du noir. (Hou là là, je crois que mon roman "Des voix dans la nuit" va bien marcher, ha, ha!)

      Supprimer
  5. coucou ! je participe aussi !!!!! ... avec un truc à flipper si banal qu'il en est stupide : j'avais peur du noir et à la campagne la nuit était très très noire sauf les soirs de pleine lune ! Nous étions trois filles et devions aller chercher le lait chez le paysan à côté, à tour de rôle ! Faut croire que l'époque était différente (il y a 50 ans ) car personne ne laisserait sortir ses petites filles aujourd'hui à la nuit tombée ! Mes soeurs n'étaient pas peureuses ... je tentais tout pour qu'elle prennent mon tour (ah les vaches, c'est le cas de le dire !) Et elles me regardaient par la fenêtre, en hurlant de rire, avec ma lampe torche ... qui faisait des bonds terribles ! la torche dans une main, le pot à lait dans l'autre, je battais le record des 100 mètres, et c'était à peu près la distance entre notre maison et la ferme ! Je revenais plus lentement car il ne s'agissait pas de renverser une goutte du précieux liquide ! ET je me reconnais également dans le message précédent, celui de Marlène, mais en pire, est-ce que j'ose le dire ? à 60 ans passé je fais toujours la même chose ! Eh oui ! je l'avoue ! et il n'y a pas si longtemps que je ne regarde plus sous mon lit avant de me coucher .. surtout parce que j'ai des difficultés à me relever ! Pauvre de moi.... et la meilleure ... devinez ??? J'adore les films horribles ... les thrillers, les séries à suspens insoutenables ! dingue je suis dingue ! des bises ! Marido

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille l'excellent livre de Sandrine Beau: Toute seule dans la nuit. Bon, l'héroïne ne va pas chercher du lait, c'est son grand-père qui va chercher de la Chantilly... Mais il y a de quoi faire écho à tes terreurs nocturnes! C'est fou ce que le noir peut être traumatisant. Je ne pensais pas à ce point là.

      Supprimer
  6. Bonjour. Merci pour le concours. Ce qui me faisait le plus flipper c'est quand les héros étaient dans une pièce en train de la fouiller à la recherche d'indices, les mauvais s'approchaient à grands pas et ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, l'effet de surprise! On se prend à jeter des regards inquiets autour de soi...

      Supprimer
  7. Je joue, of course ! :-)
    Pour ma part, j'aime assez les maisons isolées et assez flippantes. Ou au contraire, un univers familier, qui soudain devient angoissant... Brrrrr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum... ça me rappelle une certaine Miette, ça! ;-)

      Supprimer
  8. Je détestais rester seule à la maison, même à 15 ans !!! J'entendais toujours des bruits bizarres, la chaudière, le vent ou quoi que ce soit d'autre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le cerveau qui nous joue des tours dès que la nuit tombe ou dès qu'on est seul, je connais aussi!

      Supprimer
  9. Jusque-là, j'ai toujours perdu, mais comme dit l'autre, je ne m'avoue pas vaincue !!!
    Bon, moi -et ça n'est pas bien original- mais lorsque j'étais petite, et une fois que je m'étais enfin décidée à éteindre la lumière ou la fameuse lampe de poche planquée sous les draps, c'était qu'un seul doigt de pied dépasse car je m'imaginais une faune dangereuse et affamée sous mon lit (et notamment des serpents bien visqueux !!!) Ca n'a d'ailleurs pas beaucoup changé depuis car j'ai toujours une vraie phobie de ces animaux-là... et pas que sous mon lit !!!
    Bonne chance à toutes et à tous !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens? Perso, les serpents ne me dérangent pas, mais j'aime surtout les lézards, caméléons, etc. J'ai deux lézards quasi apprivoisés qui viennent me voir dès que je m'installe sur ma terrasse. Il faut que je fasse attention à ne pas les écraser car ils ont toujours envie de se glisser dans mes manches.
      Je note encore une fois que la nuit remporte un point. Décidément!

      Supprimer
  10. Alors moi, ce qui me fait le plus peur c'est tout ce qui touche de près aux fantômes. Ou aux araignées.
    Alors des fantômes d'araignées, imagine.

    Bravo pour cette parution, bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ah, des fantômes d'araignées, c'est pas mal trouvé!

      Supprimer
  11. Chez nous, ce sont plutôt les sorcières qui nous font peur... Celles avec des gros boutons sur le visage et un nez crochu , avec des voix tremblantes ou criantes, des grandes capes noires ou la possibilité de se transformer à loisir ... Et même si on sait qu'elles finiront mal et que les gentils gagneront ... on frémit quand même!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La sorcière, c'est le seul personnage que je sais dessiner - il y a un psy dans le coin? - , et pourtant, on ne peut pas dire qu'elle m'effraye en soi. Son côté polymorphe me semble effectivement plus inquiétant. Généralement quand je pense "sorcière", je pense humour...

      Supprimer
  12. Bonsoir Véronique :)
    Ce concours est très rigolo alors je me prête aux jeux.
    Ce dont j'avais le plus peur dans mes lectures d'enfant était lorsque les personnes avaient des dents tordus ou bien pas de dents du tout. Je n'ai pas de titre précis en tête, mais ça me donnait bien les chocottes ^^
    Et pour mes filles c'est lorsqu'un des personnages n'a plus ses parents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça alors, des dents tordues? Ça devait être de sacrés livres. Peut-être un manuel de dentisterie... ^^

      Supprimer
  13. Un ami de mes parents, écrivain assez connu, possédait un manoir qu'il modernisant au gré de ses revenus de droits d'auteur.
    Nous allions passer de longues soirées d'hiver, d'abord avec les adultes dans une grande pièce chauffée par le feu de la cheminée puis dans les pièces voisines. Parfois, sans électricité, nous nous promenions avec des lampes de poche, nos mouvements accentuaient encore davantage les apparitions d'ombres étranges et fugaces. Les trous dans les vitres des fenêtres laissaient passer des courants d'air sonores et inquiétants.
    Les pièces menaient les unes aux autres et nous passions parfois par des couloirs qui nous semblaient être des labyrinthes sans issues.
    Un décor propice à toutes les peurs d'enfance ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le manoir énigmatique, ça fonctionne toujours dans les livres. Le vivre en vrai, ça devait être quelque chose!

      Supprimer
  14. Une forêt la nuit, et les arbres qui veulent t'attraper avec leurs branches. La forêt de Blanche Neige quoi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant que tu le dis, je vois bien ton côté Blanche Neige... Mais où caches-tu les 7 nains?

      Supprimer