vendredi 27 novembre 2015

Lily veut être tranquille, présentation officielle

Je vous en ai parlé la semaine dernière en avant-première, mais à présent, c'est fait: vous pouvez la trouver dans vos rayons - et pas seulement les rayons pas frais, ceux qui sentent la poussière et exhibent des toiles hors d'âge!
Je veux parler de Lily l'araignée.
"Lily veut être tranquille", un roman paru aux éditions du Miroir aux troubles, illustré par mon amie Rebecca Galera.

Sa spécificité? Une police de caractère adaptée aux dyslexiques. ( Je témoigne que ça fonctionne: jamais je n'ai ressenti un tel confort de lecture avant le bon à tirer! )

De quoi ça parle? Pfff... Vous avez suivi, ou quoi? Bon, je répèpète: c'est l'histoire de Lily, une araignée riquiqui.



C'est elle - en train de perdre son poil aux pattes après une forte émotion!
La pauvre voudrait couler des jours paisibles dans une cabane abandonnée en lisière de forêt, mais tout plein de gens, qui convoitent sa cabane, en ont décidé autrement. Pour s'en débarrasser, elle devra faire preuve d'astuce...

J'ai eu la chance de le découvrir en avance au Festival La Maman des Poissons de Pézenas la semaine dernière. Il était parmi mes piles de livres...
Ce roman regroupe 7 histoires:
- Les pirates amateurs
- Une rentrée magique
- Le verre à pattes
- Pas de grasse matinée pour Lily
- Les personnages effrayants
- L'objet volant non identifié
- Tempête d'automne
Il peut donc aussi bien concerner des enfants qui commencent à lire seuls que des enfants qui attendent leur lecture du soir!
Le festival fut l'occasion de lire la première histoire en classe. Carton plein!

Les aventures de Lily on commencé il y a 6 ans.
J'ai présenté 3 histoires à mon éditeur de l'époque chez Circonflexe dans le but d'en faire une héroïne récurrente. Mais j'ai vite compris qu'une araignée n'était pas l'héroïne rêvée pour une série à destination des enfants!
Bizarrement, mon éditeur m'a conseillé d'écrire d'autres histoires... Pour les regrouper au sein d'un roman, à la manière des histoires de souris d'Arnold Lobel à l'école des loisirs, ce que j'ai fait. Et qui m'a pris 3 années.
Lors d'une foire aux tandems, l'univers de Xavière Broncard m'a fascinée. Nous avons décidé de "binômer" sur Lily. C'est donc elle qui a croqué la première ma petite araignée.
Quand le Miroir aux troubles s'est engagé à porter ce projet, Xavière avait d'autres contraintes professionnelles, et Lily s'est retrouvée un temps sans illustratrice. Mais Rebecca a accepté de relever le défi: elle a croqué sa propre Lily, avec la bouille bien sympathique que vous lui connaissez.
Au total, presque 6 années se sont écoulées... Mais ça vaut la peine: l'éditeur nous annonce déjà de belles perspectives. Vive les araignées!

13 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci Marie-Hélène! C'est vrai que visuellement, il est réussi. (Sur l'écran, il rend moins bien qu'en vrai: l'écran n'aime pas le jaune!)

      Supprimer
  2. Vive les araignées et les vers de terre ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toutes les bestioles minus et pas trop aimées! Nous, on les aime, hein, Nicolas?! (Bon, enfin toi, c'est pour les disséquer...)

      Supprimer
  3. Un énorme merci à toi pour ta confiance ! <3
    Ton post est super !!
    Je prépare le mien dans la journée il serait temps ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai voulu raconter l'histoire de l'histoire... Comme me le demandent les enfants en intervention!

      Supprimer
  4. Bravo Véronique! Trop contente pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi aussi, je suis contente!!! On se voit bientôt.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Une maille à l'endroit, une maille à l'envers, petit à petit, l’oiseau fait son nid!!! Bouh,je commence à dire des trucs bizarres... Je me demande bien ce qui m'a piquée... (Heureusement, les araignées mordent !)

      Supprimer
  6. Une belle histoire que voilà, ça paie de s'accrocher !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. S'accrocher aux branches, crocher un fil après l'autre, tisser sa toile... Voilà le secret! ;-)

      Supprimer