mercredi 10 mai 2017

En mai, dans le 365 histoires du soir

Comme vous pouvez le constater, ce mois-ci, je ne fais pas mieux que le mois dernier, car nous sommes déjà le 10! Il est plus que temps de vous parler des histoires de mai que j'ai écrites pour le 365 histoires du soir de Hemma.
Elles sont au nombre de cinq:
- Ouille, ça pique! le 4 mai, qui montre que chemin faisant, on peut se faire piquer au sens propre comme au figuré.
- Juste de minuscules fourmis, le 7 mai, une histoire sur l'entraide.
- La soupe aux carottes, le 13 mai, ou comment bien manger.
- La miette de pain, le 17 mai, qui montre que les disputes ne mènent à rien.
- L'éléphant qui ressemblait à une souris, le 20 mai: les apparences, on s'en moque!
- Des dents de star, le 21 mai, histoire de plancher sur une question hautement philosophique: ce que nous pensons être  des défauts physiques en sont-ils vraiment?
Le tout est illustré par Mélanie Grandgirard, et ça ressemble à ça:

9 commentaires:

  1. En mai, tes histoires ont tout pour plaire ! (bon la rime n'est pas riche, mais l'idée y est !) (tu as vu comment je retombe sur mes pattes ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y en a pour tous les goûts, j'avoue que j'ai bien suivi l'adage.

      Supprimer
  2. J'en connais qui devrait se plonger dans cette chouette lecture, au lieu de se disputer pour quelques miettes de gâteau au goûter!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a dans le lot plusieurs textes qui doivent te parler!

      Supprimer
  3. Quelle philosophie, une nouvelle corde à ton arc ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus facile d'écrire une histoire qui a du sens, non?

      Supprimer
    2. ... Et c'est aussi plus intéressant!

      Supprimer